Featured

COMMUNIQUE DE PRESSE

Glasgow (Royaume Uni), Jeudi 04 novembre 2021,

La Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Mme Marieme BEKAYE, a tenu une réunion de travail avec la délégation mauritanienne qui participe aux travaux de la 26ème Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP-UNCC), qui se déroule du 1er au 12 novembre 2021à Glasgow (Royaume Uni), pour faire le point sur la participation de notre pays et les enjeux de ladite conférence.

Mme BEKAYE a rappelé le contexte dans lequel se tient la COP26, ses objectifs ainsi que les   attentes de notre pays, compte tenu de ses spécificités et de la dépendance de ses activités économiques par rapport aux ressources naturelles.

Aussi, la Ministre ; faisant le point du processus de préparation de la contribution nationale déterminée (CDN), a rappelé l’importance de la concertation et de la coordination intersectorielle entre son département et les différents secteurs, les collectivités locales, le secteur privé et la société civile, pour exécuter efficacement le plan de mise en œuvre de la CDN.

Enfin, Mme BEKAYE a exhorté les membres de la délégation à participer pleinement aux différents évènements de cette importante conférence, afin de tirer les meilleurs enseignements et de nouer des partenariats bénéfiques pour notre pays dans les différents secteurs d’activités et à tout niveau.

COP26

La COP26 de la convention cadre des nations unies sur le changement climatique a été ouverte ce lundi 01 Novembre 2021 à Glasgow/Ecosse.

Cette COP26 se tient dans un contexte de pandémie mondiale et d’urgences climatiques et de biodiversité en phase d’aggravation. Les communautés vulnérables du monde entier sont les plus durement touchées par les effets de l’urgence climatique, malgré leur moindre contribution au problème.

Ainsi, la COP26 doit répondre à quatre grands enjeux, à savoir (i) rehausser l’ambition climatique ; (ii) finaliser les règles d’application de l’Accord de Paris, (iii) mobiliser la finance climat, et (iv) renforcer l’Agenda de l’action. 

L’Association Naforé a eu le privilège de participer à cette importante rencontre planétaire sur le climat.

L’Association Naforé en tant que membre de l’UICN, joint sa voix à celle de l’UICN pour demander aux pays parties à cette convention de, entre autre, (i) promouvoir les solutions fondées sur la nature (EbA en anglais) qui peuvent apporter une contribution essentielle à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à ceux-ci, tout en soutenant la conservation de la biodiversité, la santé, l’éradication de la pauvreté et autres objectifs sociétaux convenus dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD) ; et (ii) mobiliser des financements accrus, y compris par le biais de mécanismes innovants, afin de permettre une mise en œuvre réussie de Solutions fondées sur la nature à grande échelle.

Restez a jour. Entrez votre émail